Ce que décide l’Union Africaine après le raid aérien contre les migrants en Libye

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a demandé que soit urgemment menée une enquête indépendante sur le récent raid aérien effectué contre un centre de détention de migrants, en Libye, qui a tué 53 migrants et en a blessé plus de 130. Le conseil a fait ces remarques dans un communiqué publié samedi suite à sa récente réunion sur la situation en Libye et la détresse des migrants africains, rapporte Xinhua.

L’Union Africaine « décide que soit urgemment diligentée une enquête indépendante, avec la participation de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). »

Le conseil a en outre demandé à la CADHP « de soumettre les résultats de l’enquête au Conseil d’ici au 30 septembre 2019 pour son examen. » Il a également souligné le rôle central de l’UA qui, en travaillant étroitement avec les pays de la région et en cherchant une solution durable à la crise en Libye.

« Le Conseil insiste sur le fait que tous les partenaires impliqués dans le soutien des efforts visant à résoudre la crise en Libye doivent compléter et respecter l’approche de l’UA », peut-on lire dans le communiqué.

Le conseil a également condamné, « dans les termes les plus fermes possibles, les auteurs de l’attaque barbare, quels qu’ils soient, qui a été menée le 3 juillet contre le centre de détention de migrants de Tajoura, à proximité de Tripoli, en Libye, à l’encontre de migrants, qui a coûté la vie à un grand nombre de personnes et en a blessé des centaines. »

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’attaque a coûté la vie à 53 personnes et a fait plus de 130 blessés.

A découvrir…

Partagez

One thought on “Ce que décide l’Union Africaine après le raid aérien contre les migrants en Libye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
LinkedIn