Classement Shanghai des Universités : voici les 15 universités africaines du Top 1000 mondial

Sur mille huit cents universités évaluées dans le monde, seules quinze d’Afrique ont réussi à assurer leur présence. Ces quinze établissements africains d’enseignement supérieur figurant au classement de Shanghai 2019, qui répertorie les meilleures universités au monde, treize sont sud-africains ou égyptiens.

D’année en année, l’excellence universitaire africaine se polarise entre l’Afrique du Sud et l’Égypte. Dans la dernière édition du classement de l’Academic ranking of world universities (ARWU), mieux connu sous le nom de classement de Shanghai, les deux pays monopolisent le palmarès continental en plaçant 13 des 15 universités listées. L’absence des pays francophones se fait de plus en plus sentir. L’Université Cheick Anta Diop, l’Université de Ouagadougou ou Cadi Ayyad de Marrakech peinent à s’affirmer dans ce classement.

Podium africain inchangé

Comme les années précédentes, et comme dans de nombreux autres classements, le trio de tête est composé de l’université du Cap (UCT), suivie de sa grande concurrente, l’université de Witwatersrand (Wits) et de l’université du Caire.

De même que l’an passé, l’Afrique du Sud domine le classement tant sur le plan quantitatif – le pays place huit établissements sur 14 – que qualitatif puisque, excepté l’université égyptienne, la moitié haute du palmarès est occupée par des universités sud-africaines.

La moitié basse, elle, est dominée par les établissements égyptiens. Le pays du Maghreb place au total cinq institutions. Si l’université de Tunis El Manar conserve sa place, sa cousine de Sfax, l’université de Makerere en Ouganda, de Béni-Suef en Égypte et sont évincées du palmarès 2019 au profit de l’université d’Ibadan au Nigeria et de l’université de Zagazig en Égypte. Cette dernière ferme la marche du classement mondial.

La suprématie américaine au classement mondial

Le cru 2019 est également marqué par un recul du nombre d’universités du continent africain présentes au prestigieux palmarès alors que l’année 2018 avait marqué un record. Pour cette édition 2019, l’ARWU a analysé 1800 établissements d’enseignement supérieur dans le monde pour n’en classer que 1000 selon une méthodologie qui met en avant la recherche. Ses critères d’évaluation prennent notamment en compte le nombre de prix Nobel ou de médailles Fields formés par l’établissement et le nombre de recherches publiées dans les prestigieuses revues scientifiques Nature et Science.


Dans ces conditions, c’est sans surprise que les universités occidentales, et notamment anglo-saxonnes, s’imposent. En haut du classement mondial, l’ARWU place cette année les américaines Harvard et Standord ainsi que l’université britannique de Cambridge. Ce podium est inchangé depuis 2017.

L’intégralité du Classement Shanghai y compris les Statistiques pour 2019 ICI.

Avec Jeune Afrique

A découvrir…

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
LinkedIn