Couronnée Miss Guinée Maroc et Miss CESAM Tanger, Mariame Fofana à cœur ouvert sur son succès (INTERVIEW)

Après son sacre à la Journée Culturelle des étudiants africains de Tanger, Mariame Fofana s’est aussi taillée la première place du concours Miss Guinée au Maroc 2019, le 13 juillet dernier à Fès. A travers ces deux prestigieuses couronnes, l’étudiante rentre dans l’histoire de la Confédération des Etudiants et Stagiaires Africains au Maroc (CESAM Tanger) et du comité Miss Guinée Maroc (MISSGUIMA). Celle qui succède désormais à la Miss Diallo Kadiatou nous a accordé une interview. Lisez !  

Mariame Fofana, couronne Miss CESAM Tanger 2019, Miss Guinée Maroc 2019

Présentez-vous à nos lecteurs.

Mon nom est Mariame Fofana, je suis étudiante en deuxième année, Sciences Economiques et Gestion à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger. J’ai 20 ans.

Après avoir été couronnée « Miss Guinée Maroc », quels sont vos sentiments ?

Lorsque j’ai été couronnée Miss Guinée Maroc 2019, j’étais très heureuse et surtout très satisfaite d’avoir honoré ma famille mais aussi la communauté guinéenne de Tanger qui a été d’un immense soutien à mon égard.

« Miss CESAM » et « Miss Guinée Maroc » à la même année, est-ce un coup de chance ou le fruit d’un travail ?

Je ne qualifierai pas le fait d’avoir été Miss CESAM et Miss Guinée Maroc à la même année comme étant un coup de chance. Je dirai plutôt que ce fût une persévérance parce que j’estime avoir été à la hauteur tout en ayant séduit les membres du jury et le public de par mes prestations et ma façon d’être durant ces compétitions respectives.

Quels sont les projets que vous souhaitez réaliser durant cette double mandature ?

En ce qui concerne mes projets, d’abord pour la CESAM j’ai pour objectif non seulement de renforcer les liens qui existent entre nous (étudiants africains, NDLR) ici mais aussi de faire connaître cette organisation à l’endroit des étudiants et stagiaires vivant à Tanger et dans les autres villes. Nous sommes nombreux à ne pas réellement connaître le rôle de la CESAM.

Mon autre projet consiste à venir en aide à ces enfants albinos vivant dans les rues de Conakry.

Comment comptez-vous réaliser ces projets en étant encore étudiante ?

Sachant que je suis encore étudiante, j’ai opté pour des projets facilement réalisables. Celui concernant les enfants albinos, je l’avais en tête depuis bien longtemps avant d’être miss mais comme je l’ai précisé dans mon discours je ne vais pas promettre de créer des fondations et autres parce que je n’ai pas cet argent. Je compte bien le faire dans le long terme mais pour le moment je vais faire avec les moyens de bord ; c’est à dire que tout l’argent que je récolterai j’irai financer ces enfants dans l’éducation et la santé.

En Afrique et notamment dans votre pays, les concours de beauté sont souvent mal perçus, avez-vous rencontré des difficultés avec votre famille dans ce sens ?

Chez nous les concours de beauté sont souvent mal perçus c’est vrai, cependant, personnellement je n’ai rencontré aucune difficulté ni rien de louche dans ces compétitions. Ma famille a été la première à me soutenir et s’il y aurait eu quelque chose d’anormal dans tout ça, elle aurait été la première à s’opposer.

Quelles sont vos perspectives dans le secteur du mannequinat ?

Pour le moment, je ne compte pas me projeter dans le domaine du mannequinat.

Quel sens donnez-vous au fait d’être étudiante guinéenne au Maroc ?

Être étudiante guinéenne au Maroc est un combat au quotidien. Mais au fil des ans on parvient à tout gérer et s’il y’a une chose que j’ai apprise, c’est que ça forge mentalement. C’est une question d’habitude.

Avez-vous un mot de la fin ?

Pour terminer, je m’en vais vous dire que ce fut un plaisir de répondre à vos questions. Merci beaucoup.  Je tiens également à remercier ma famille, mes amis ainsi que toutes ces personnes qui, de près et de loin m’ont soutenue tout ce temps. Vous m’avez aidée, et continuez à le faire encore. Merci et gros bisous!

Propos recueillis par Ansoumane
Contact Rédaction : afrimaghreb@gmail.com

A découvrir…
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
LinkedIn