Existe-t-il du travail au Maroc pour les noirs?

Si c’était bien un jeune malien, sénégalais, guinéen ou ivoirien qui venait à me poser cette question en étant au pays sans connaître le Maroc, ma réponse serait exactement ce qui suit dans cet article. En tant que frère ou pourquoi pas une sœur, je ne lui cacherais pas la réalité et lui dirais exactement ma propre expérience afin qu’elle lui de déclic ou de leçon.

En effet, en venant au Maroc, vous vous faites un ensemble d’idées sur la bonne vie que vous ambitionnez y mener. Vous avez l’impression d’y arriver aussitôt, trouvez un travail et vous occupez de votre famille ainsi que vos projets futurs.

Le rêve prend le dessus sur votre aptitude à croire n’importe qui, vous décourageant de voyager sur le Maroc. Même si c’était moi qui le tentait, vous ne me croiriez pas. Je ne veux pas vous dissuader d’aller à la poursuite de vos rêves, je veux juste vous dire la réalité et vous laissez décider de votre propre sort.

En réponse à la question, il existe du travail au Maroc bien naturellement comme d’ailleurs en Afrique noire. Mais quels travaux peut – on trouver ? pour qui surtout et quelles conditions ?Nous ne parlons pas de travail dans le sens général mais ce que peut espérer le subsaharien comme moi qui décide en trouver et en faire son gagne-pain nouvellement arrivé.
       Les centres d’appel
Pour le coût cher d’un employé en Europe, toutes les entreprises françaises et certaines du Canada, Belgique, Angleterre etc. ont délocalisé leurs services d’appel (service commercial) vers les pays du Maghreb dont principalement le Maroc. Si je dois donner une définition aussi simple que possible, un centre d’appel est un lieu où sont installés équipements et personnes (prospects) ayant pour but d’émettre ou de recevoir des appels. En fait, les appels visent à convaincre des nouveaux clients ou leur vendre simplement les services de l’entreprise.
C’est le travail le plus facile à avoir au Maroc. Des fois, même sans CV. Le salaire est fixé en fonction de votre rentabilité (votre résultat). Les compétences requises: avoir un bon langage en français ou anglais car tu dois convaincre par exemple un français à acheter. Nous pourrons le détailler dans un autre article. Ne vous empresser pas à croire que c’est de l’eau à boire.
        Les restaurants
Dans ce domaine, les filles ont plus de chance que les hommes. Comparativement aux centres d’appel, le salaire d’une serveuse est dérisoire. Pas quand bien mauvais s’il vous permet de manger et d’être logé. Cela peut varier d’une ville à une autre. Marrakech n’a pas mal de restaurants mais le salaire à Casablanca le dépasse. Attention, là-bas aussi la vie est chère qu’à Marrakech. Donc toute alternative peut avoir ses avantages et ses limites.
        Le commerce
Naturellement tout commerce se fonde sur un capital si minime soit – il. Si vous disposez d’un fonds de départ vous pouvez faire du commerce au Maroc. Et ce commerce a deux grandes clientèles: soit vendre aux autres subsahariens comme à Casablanca ou vendre aux touristes comme à Tanger, Marrakech.
Vous comprendrez alors que votre marchandise sera principalement basée sur des articles venant d’Afrique ou d’autres petits articles comme montre, lunettes, casquette, ceinture pour les ambulants. C’est une vraie bataille ce commerce mais pas mal de jeunes sénégalais s’en sortent.
     Les autres entreprises
Je ne dirai pas que vous aurez pas droit à un autre travail sinon que ces trois domaines. Bien évidemment, les banques, les cliniques, les écoles, les grands ateliers automobiles, les sociétés de construction…peuvent vous employer mais il va falloir dans ce sens remplir plusieurs critères dont nous pouvons détailler plutard. Le mieux et le plus vite possible est ce que nous venons de donner ci-haut: restaurants, centres d’appel et commerce.
      Auto – emploi
Oui. C’est possible de créer sa propre entreprise. Vous pouvez faire votre propre business de coiffure, de couture, de mécanique, d’informaticien, de maintenancier etc. Comme n’importe où dans le monde, il faudra avoir suffisamment d’argent pour vous installer et compléter toutes les procédures administratives.
Si vous voulez par exemple vous débrouiller auprès d’un autre coiffeur par exemple, vous allez beaucoup démarcher avant qu’on ne vous accepte dans un salon de coiffure. Eh ben, pas pour votre race ou votre tête, mais celui qui vous recrute comme travailleur ne veut pas diminuer ce qu’il gagne par jour dans son petit coin. Bon pas toujours hain, chacun peut avoir sa chance et sa manie. Nous n’avons pas les mêmes sorts.

Dans d’autres articles, nous essayerons de mieux expliquer au cas par cas chacune de ces activités. Ceci est le côté superficiel de la question de travail des subsahariens au Maroc.
N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires ou par mail. Moi ou d’autres frères et sœurs vous satisfairons par nos expériences vécues ou vues.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
Google+
http://www.afrimaghreb.com/existe-t-il-du-travail-au-maroc-pour-les-noirs">
LinkedIn