Institut Français de Marrakech : Diese Mbangue sur «Bolatè», l’album au Noir-Blanc

Du Cameroun en Côte d’Ivoire, Diese Mbangué a fini par se lier à Pierre-Paul Mayer au au Maroc. Le chanteur camerounais et son binôme ont développé le groupe Soul Mussango qui se produit ce 15 septembre à l’Institut Français de Marrakech. Né du choc des cultures entre modernité et tradition, Bolatè constitue le premier projet  composé de 11 titres. Cuisiné à Lime Studio Marrakech avec le mixage de Pierre-Paul Mayer et une mastérisation de Cédric Champalou en France. Sur l’album et le concept Soul Mussango, Diese à 28 ans reste ambitieux et se rappelle d’une belle aventure artistique.

« Je fais la musique, il y a beaucoup d’années, depuis tout petit au Cameroun dans les églises et les concerts. J’ai joué avec pas mal d’artistes au Cameroun et en Côte d’Ivoire.  Soul Mussango signifie la paix de l’âme. Soul qui signifie l’âme (en anglais, NLDR) et Mussango, la paix.  Le titre phare que nous avons choisi pour présenter l’album c’est ‘’Bolatè’’ » explique le chanteur.

Bolatè est le diminutif d’une expression banen qui se traduit littéralement par « chaque chose à son temps dans la vie donc il faut aller petit à petit » a fait remarquer Diese.

  • Bolatè au noir et blanc

La beauté et la spécificité de l’album résident dans la diversité culturelle sur laquelle s’est bâti le groupe. « Lorsque vous regardez la pochette de l’album, c’est noir et blanc. C’est un brassage entre la musique européenne et africaine un peu comme d’autres l’ont fait : Mory Kanté, Salif Keita, Youssou N’Dour et tout le reste. Ces gens ont pu brasser la musique et puis moi, aujourd’hui j’essaye de vendre l’une des langues presque morte, le Banen. Au Cameroun, il y a 237 langues… »

  • Traduction de l’album

Diese est conscient du risque qu’il court avec la volonté de promouvoir un dialecte méconnu d’Afrique centrale. Cependant, il compte franchir les barrières linguistiques pour atteindre l’objectif. « La musique n’a pas de langue » croit-il. Pour leurs publics à travers le monde, les membres du Soul Mussango se préparent à ce que « chaque titre ait une traduction » a confié l’artiste.

Créé en 2017 entre le bassiste français Pierre-Paul Mayer et Diese en tant que chanteur, le groupe est composé de cinq musiciens dont Didier Jonas Boni (guitare), Emmanuel Synthé Ouapeu (clavier), Lohourou Michel Séry (batterie).  Après un parcours en solo bien mérité par chacun des deux leaders, Soul Mussango a participé à plusieurs Festivals dont le Jazzablanca en avril 2018 à Casablanca.

Réservation CONCERT dédicace le 15 septembre à l’institut français de Marrakech.  Tarif plein 50dhs (20dhs pour les moins de 26ans).
L’album disponible ICI sur deezer ou  itunes.

Aya Ouédraogo

A découvrir sur AfriMaghreb

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
Google+
http://www.afrimaghreb.com/institut-francais-de-marrakech-diese-mbangue-sur-bolate-lalbum-au-noir-blanc">
LinkedIn