Le chanteur ivoirien, DJ Arafat, est décédé à l’âge de 33 ans

Le chanteur ivoirien, figure du coupé-décalé en Afrique, a été victime d’un accident de moto à Abidjan en Côte d’Ivoire dans la nuit du 11 au 12 août.

C’était une star de la musique africaine. Le chanteur DJ Arafat est décédé ce lundi 12 août, a annoncé la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) sur son compte Twitter. L’artiste de 33 ans a succombé à ses blessures après à un accident de moto survenu dans la nuit à Abidjan en Côte d’Ivoire.

L’artiste sortait d’une prestation à l’Hypnotic, boite nuit de la capitale ivoirienne, lorsque le drame se serait produit. Sur les réseaux sociaux, les rumeurs vont bon train sur les circonstances de l’incident notamment sur sa consommation potentielle d’alcool et de drogue au cours de la soirée. Plusieurs vidéos montrent également le chanteur inconscient à terre et en sang.

Véritable star en Afrique francophone, son accident a suscité un vif émoi malgré les nouvelles rassurantes qu’avait données Yves Roland Jay Jay, son chargé de communication, il y a quelques heures sur Facebook. « DJ Arafat va bien ! », a-t-il écrit.

DJ Arafat est une figure emblématique du coupé-décalé, genre musical très populaire en Côte d’Ivoire. Il était également connu pour ses nombreux conflits sur les réseaux sociaux et plusieurs scandales dont une affaire de violence conjugale.

Avec rtl.fr

A découvrir…

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
LinkedIn