Maroc : des internautes jugent « raciste » la diffusion d’un sketch sur les migrants (VIDÉO)

Ça n’a (vraiment) pas fait rire tout le monde. Samedi dernier, à l’occasion du prime du télé crochet “Stand Up”, dont la troisième saison est diffusée depuis quelques semaines par la SNRT, le jeune comédien Abdellah Barkaoui s’est lancé dans un sketch hilarant pour les uns, honteusement raciste pour les autres, rapporte le huffpostmaghreb.

Il y incarne “Kahlouch” (terme péjoratif pour qualifier une personne à la peau noire”), un migrant ivoirien parlant arabe avec un fort accent africain. Mimiques caricaturales, paresse, mendicité… le sketch égrène les nombreux clichés discriminatoires associés à la communauté subsaharienne au Maroc. Au delà de la teneur du sketch, les réactions enthousiastes du public en ont également gêné plus d’un, notamment lorsque l’assistance entonne le nom de scène de l’humoriste “Kahlouch” ou se lève en applaudissant à tout rompre lorsque le comédien suggère une sexualité incontrôlable face à une personne qui se penche.

Un jury critiqué

Mais sur les réseaux sociaux, le jeune comédien marocain et le public ne sont pas les seuls accusés de racisme ordinaire: le jury de l’émission, composé par Latefah Ahrrare, Mohamed Khiyari et Nora Squalli, en prend également pour son grade pour avoir chanté les louanges de ce sketch.

La réaction de Latefa Ahrrare, notamment, a été extrêmement commentée. Pour analyser le jeu de celui que les spectateurs connaissent désormais sous le nom de “Kahlouch”, la comédienne a pris un accent africain prononcé avant de dire tout le bien qu’elle pensait de sa prestation scénique. Une sortie qui, tant dans la forme que dans le fond, qui passe pour un dérapage inexcusable et qui a suscité de nombreux commentaires indignés, notamment sur Twitter:


 Si les internautes s’indignent sur Twitter, les avis sont clairement positifs sur d’autres réseaux sociaux à l’instar de Facebook et Youtube. Sur Youtube notamment, la vidéo du sketch a été visionnée plus d’un million de fois, avec d’innombrables commentaires qui saluent la “qualité” de la vidéo, faisant de ce sketch le plus populaire de la saison. Dans les commentaires, certains prédisent même que le jeune humoriste sera “le vainqueur de la saison”.
Du côté de la SNRT, une source affirme à notre rédaction que la chaîne suit cette affaire, même si “aucune ligne rouge n’a été franchie”. “Stand up est une émission interactive, on prend compte des réactions. Pour le moment, les réactions négatives ne ce sont que des avis”, poursuit notre source. “Nous prenons en considération ce qui a été dit, mais sans faire de l’auto-censure”, tranche cette source, qui précise que la SNRT ne souhaite pas “accabler le jeune comique amateur”.

Des contenus problématiques
Reste qu’il s’agit clairement là d’une “séquence raciste”, analyse le sociologue et fondateur du Groupe antiraciste de défense et d’accompagnement des étrangers et migrants (Gadem), Mehdi Alioua, qui commente pour nous ce “moment surréaliste”. “Il semblerait que la société marocaine ait finalement fait une place à ces nouveaux venus que sont les migrants originaires des pays d’Afrique subsaharienne, pas là où on l’espérait, mais dans le sous-sol sombre et froid où les Marocains rangent depuis des siècles leur racisme anti-noir!”, regrette le sociologue.


“Se moquer des plus fragiles, pourtant reconnus comme tels par l’État, d’où la dimension dite ‘humaniste’ de la nouvelle politique migratoire, en dit long sur la place des personnes migrantes. C’est non seulement en bas de l’échelle sociale qu’elles sont confinées mais elles jouent aussi le rôle de repoussoir. Qu’un noir marocain ait joué cela n’est pas anodin: il a repris tous les préjugés les plus dégoûtants qu’ont une partie des Marocains sur les ‘kahlouch’ comme nommés ici, préjugés racistes et sobriquet dont il a certainement été victime, pour les projeter sur l’autre, l’étranger, sur le dernier arrivé”, poursuit Mehdi Alioua.

HuffpostMaghreb

“Que personne dans l’audience ou dans le jury ne s’en rende compte souligne à quel point ces préjugés racistes sont ancrés. Ce bouffon fait rire car il attire justement la moquerie des personnes qui en retirent un sentiment de puissance, de supériorité, mais aussi de soulagement et sécurité. La sauvagerie de cet autre, de cet étranger noir qui nous angoisse profondément, est ainsi domptée, elle est domestiquée, elle est marocanisée. Elle trouve sa place dans notre société, tout en bas, dans la cave, avec ses ancêtres esclaves”, conclut le sociologue.

Des internautes scandalisés ont saisi cette occasion pour rappeler certaines scènes à l’humour problématique, diffusées par le passé sur les chaînes marocaines, notamment un extrait dans lequel un personnage menace de battre sa femme. Une scène pourtant violente soulignée par… des rires enregistrés.

Avec le huffpost

A découvrir…

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
Google+
http://www.afrimaghreb.com/maroc-des-internautes-jugent-raciste-la-diffusion-dun-sketch-sur-les-migrants-video">
LinkedIn