Maroc : l’activiste guinéenne Aïssatou Barry arrêtée à Tanger

Dans la nuit du 14 mai, la police marocaine a fait une descente chez Aïssatou Barry « Aïcha« , militante des droits des migrants au nord du Maroc. L’arrestation a eu lieu dans son restaurant à Tanger. Les clients du restaurant, (subsahariens NDLR) auraient été placés dans un véhicule de refoulement et l’activiste a été amenée au commissariat de Tanger.
Contactée, la Présidente de l’ONG les Ponts Solidaires Maroc déclare être arrêtée pour son activité qui consiste à recevoir des clients dans un snack agréé par l’État marocain. << Ils (les policiers) me gardent. Selon eux, je connais que les migrants sont en situation irrégulière >> explique brièvement Aïcha.

Plusieurs sources du Conseil des Guinéens de l’étranger (CGE Maroc) affirment avoir saisi l’ambassade de Guinée à Rabat qui promet réagir. D’autres leaders associatifs disent avoir pris langue avec les Avocats, notamment l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH), Euromed et l’Organisation Marocaine des Droits Humains (OMDH).
Selon ces derniers, la police reproche à l’activiste d’avoir tenu des propos désobligeant à l’endroit des agents de sécurité.
Au moment où nous mettons le présent article en ligne, la militante serait en passe d’être présentée au Tribunal.
Il faut ajouter que le 11 août dernier, le domicile d’Aissatou Barry avait encore été perquisitionné.

Ansoumane,
Contact rédaction : afrimaghreb@gmail.com

A découvrir…

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
Google+
http://www.afrimaghreb.com/maroc-lactiviste-guineenne-aissatou-barry-arretee-a-tanger">
LinkedIn