Migrations clandestines : Alger va poursuivre certains internautes du réseau facebook

Des internautes seront poursuivis en justice pour « apologie à l’émigration clandestine », a annoncé le ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui lors de son discours d’ouverture des travaux du forum national sur le thème de « Harraga », placé sous le slogan « L’avenir de nos jeunes, une responsabilité partagée » le samedi 19 janvier.

Selon le quotidien Observ’Algerie, le ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui a pointé du doigt « les réseaux sociaux qui contribuent à l’amplification du phénomène de la Harraga ».  Il a ajouté que « ces moyens de communication influencent considérablement les jeunes Algériens à travers de fausses histoires d’espoir. Et ce, en plus de l’impact des chansons à caractère incitatif, dont le contenu est fortement dégradant, et dont les auteurs ne semblent pas être conscients du danger qu’elles représentent ».

À ce titre, le ministre a indiqué que plusieurs administrateurs de pages Facebook suspectés d’apologie de la « Harraga » ont été identifiés et que des procédures judiciaires seront intentées.

Le ministre de l’Intérieur a aussi indiqué, à l’occasion du forum sur la « harraga », que « 344 passeurs des harragas ont été présentés au tribunal en 2018, dont 24 personnes furent condamnées à la prison ferme ». Il a également appelé à mener une lutte nationale sans merci contre les réseaux de trafic de migrants clandestins, et mis en contre ces groupes qui organisent « les voyages de la mort ».

A.O

A découvrir…


Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate AfriMaghreb
Facebook
Facebook
Google+
http://www.afrimaghreb.com/migrations-clandestines-alger-va-poursuivre-certains-internautes-du-reseau-facebook">
LinkedIn